Numéro #129

15 mars 1992

Numéro non thématique

Le bilan apparent de l'azote à l'échelle de l'exploitation agricole : méthodologie, exemples de résultats

auteur : | co-auteur :

La méthode du bilan de l'azote, développée à la Station INRA d'Agronomie de Quimper, permet d'estimer un « potentiel polluant apparent de l'azote » à l'échelle d'une exploitation agricole donnée, pour une année donnée. Ce potentiel polluant (entrées-sorties = excédent d'azote) est calculé à partir des renseignements obtenus par enquête auprès de l'agriculteur. Il présente une grande variabilité selon le type d'exploitation considéré (30-50 kg N/ha/an en grande culture, 200 à 250 en production laitière, 400-500 en exploitation d'élevage intensif porcin ou avicole). A partir d'hypothèses sur le devenir de cet excédent d'azote (volatilisation, dénitrification…) et sur les autres termes du bilan (précipitations, fixation…) il est possible de donner un ordre de grandeur des pertes potentielles par lessivage et ruissellement pour une exploitation considérée.

Mots-clés : | | | | | | |

The nitrogen balance method, developed in the Quimper Agricultural Station, gives an estimation of the nitrogen polluting potential, on a farm scale, for a given year. This polluting potential (inputs-outputs = excess) is calculated from survey data obtained from farmers. It shows a large variability according to farm types (30-50 kg N/ha/year for commercial crop farms, 200-250 fro dairy farms, 400-500 for intensive pig or poultry farms). With hypotheses on the fate of nitrogen (volatilization, denitrification…) and on the other elements of the balance (rainfall nitrogen, fixation…), it is possible to approximate the potential nitrogen losses through leaching and run-off on a given farm.

Télécharger l'article

PDF - 641,26 ko