Numéro #127

15 septembre 1991

Numéro non thématique

Productivité des peuplements prairiaux : caractérisation et diagnostic

auteur :

La quantité de matière sèche présente à un instant donné sur une prairie et susceptible d'être récoltée doit être considérée comme la résultante des processus d'élaboration de la biomasse végétale (production primaire) et des processus de sénescence. La production primaire d'une prairie peut être estimée à partir de caractéristiques majeures du milieu : température, rayonnement, niveau de nutrition azotée et d'alimentation hydrique. La durée de vie des feuilles des diverses espèces de graminées est une caractéristique morphogénétique essentielle qui détermine en grande partie le rapport entre la biomasse produite par une prairie et la biomasse susceptible d'être récoltée dans le cadre d'un système d'exploitation donné : fréquence et intensité des défoliations.
Une tentative d'explicitation de l'interaction génotype x mode d'exploitation est proposée. Pour cela il est nécessaire de mieux caractériser les différentes espèces, cultivars ou écotypes à travers les composantes de la morphogénèse qui déterminent le sens de cette interaction : vitesse d'apparition et durée de vie des feuilles, vitesse d'élongation des feuilles, tallage.

Mots-clés : | | | | | |

The amount of dry matter present at a given moment on a pasture and which can be harvested should be considered as the balance between the creation of plant bio-mass (primary production) and the effects of senescence. The primary production of a pasture may be estimated from the major environmental characteristics : temperature, radiation, nitrogen supply, water supply. The length of life of the leaves of the various grass species is an essential morphogenetic feature which largely determines the proportion of a pasture’s produced bio-mass that can be harvested in a given system of grassland management : defoliation frequency and intensity.
A tentative explanation of the genotype x type of management interaction is put forward. It seems to require a better characterization of the various species, cultivars or ecotypes as regards the morphogenetic factors which determine the direction of this interaction : rate of emergence of the leaves, their length of life, their rate of elongation, tillering.

Télécharger l'article

PDF - 643,51 ko