Numéro #127

15 septembre 1991

Numéro non thématique

Précocité de croissance d'une prairie au printemps. Importance de la densité de talles

auteur :

La précocité de croissance d'une prairie au printemps peut être caractérisée par la somme de températures nécessaires pour obtenir une quantité récoltable de 1,5 t MS/ha. Une expérimentation effectuée sur une prairie de fétuque élevée bien installée, à Lusignan, a permis de montrer que la précocité de croissance ainsi définie pouvait être nettement augmentée par la combinaison d'une date de dernière coupe pas trop tardive à l'automne précédent et d'un apport modéré d'azote après cette coupe. L'effet combiné de la date de coupe d'automne et de l'apport d'azote contribue à augmenter le taux de tallage de la prairie pendant l'hiver. C'est la densité de talles de la prairie en sortie d'hiver qui parait être le facteur déterminant la précocité de croissance au printemps suivant. Le maintien de cette densité de talles à un niveau élevé semble fortement dépendant du mode de gestion de la prairie en fin d'automne. La pratique d'une fertilisation azotée de fin d'automne doit cependant tenir compte d'éventuels risques de lessivages hivernaux sur des prairies non encore suffisamment installées.

Mots-clés : | | | |

The earliness of growth of a pasture in Spring may be characterized by the sum of temperatures necessary for 1.5 tons of DM of harvestable forage per hectare. An experiment carried out at Lusignan (Vienne) on a well established stand of tall fescue showed that a much earlier growth could be obtained by combining a not too late cut in the preceding Autumn with a moderate dressing of nitrogen applied after this cut. The combined effect of the date of Autumn cut and of the application of nitrogen is to help increase the tillering rate during Winter. The density of tillers in the pasture at the end of Winter is apparently the decisive factor for the earliness of growth in the following Spring. In order to keep this tiller density at a high level it seems most efficient to have an appropriate late Autumn management of the pasture. A late-Autumn dressing of nitrogen may however entail risks of Winter leaching when the pastures are not yet well enough established.

Télécharger l'article

PDF - 376,44 ko