Numéro #127

15 septembre 1991

Numéro non thématique

Sursemis sur parcours débroussaillés dans le sud-est de la France

auteur :

En région méditerranéenne française, le pâturage est considéré comme un outil potentiel d'entretien de l'espace, à condition d'être soutenu par des aménagements appropriés. La faisabilité de sursemis sur parcours débroussaillés est démontrée, en mettant l'accent sur les problèmes d'adaptation au climat et de pérennité des espèces fourragères. Les meilleurs cultivars de trèfle souterrain atteignent un rendement moyen de 3 t MS/ha/an alors que le dactyle ou la fétuque produisent entre 1,5 et 2 t. Les variations de la production fourragère sont analysées en fonction du couvert arboré, de l'âge et de l'année de semis pour les cultivars les plus prometteurs. Enfin, la complémentarité entre graminées et légumineuses dans un système fourrager utilisateur de pare-feu est soulignée.

Mots-clés : | | | | | | |

Grazing is now considered a way of conserving the landscape in the French Mediterranean region. But to be efficient, it has to be combined with specific techniques of pastoral land development. Oversowing feasibility on scrub-cleared forests was assessed, taking into account climatic stresses and problems of perenniality. The best subterranean clover cultivars yielded an average production of 3 t DM/ha/year, while cocksfoot or tall fescue amounted for 1,5 to 2 t DM/ha/year. Tree canopy cover was a major factor for a good establishment and secured forage production during dry years. Subterranean clover plant numbers increased steadily for four years but were partly affected by drought in 1990. Seasonal yields demonstrated the complementarity between clovers and grasses for the supply of high quality forage during critical periods of the grazing calendar.

Télécharger l'article

PDF - 643,93 ko