Numéro #122

15 juin 1990

Numéro non thématique

Feu et potentialités pastorales en garrigue de chêne kermès

auteur :

Une expérimentation a été mise en place dans une garrigue de Quercus coccifera (chêne kermès) afin d'analyser l'impact des fréquences et des saisons de mises à feu. Les brûlages ont lieu soit au printemps, soit en automne, tous les six ans, tous les trois ans ou tous les deux ans. D'autres parcelles ont été brûlées et fertilisées. Des récoltes de phytomasse ont été effectuées à deux périodes : 1981 et 1987. Les végétaux ont été triés en séparant le chêne kermès, les autres ligneux, et les herbacés.
Le feu, et plus particulièrement les brûlages d'automne, entraînent un accroissement de la phytomasse des espèces herbacées. Il en est de même pour les valeurs pastorales. La fertilisation associée au feu amplifie ces tendances. Au cours de la discussion, les résultats de l'expérimentation sont comparés avec d'autres provenant de recherches ayant utilisé des débroussaillements et des épandages d'engrais, associés ou non à du pâturage. Lorsqu'une fertilisation est ajoutée à l'action du feu, les potentialités pastorales obtenues sont comparables à celles atteintes pour les débroussaillements associés aux engrais. Utilisé convenablement, le feu peut être un outil de gestion des espaces naturels utilisés comme terrains de parcours.

Mots-clés : | | | |

An experiment has been set up in a « garrigue » scrub dominated by Quercus coccifera to analyse the impact of burning frequencies and seasons on this community. Burnings were lit either in Spring or in Autumn, every six years, every three years or every two years; Other plots were burned and fertilized. Phytomass samples were collected at two periods : 1981 and 1987. Plants were hand-sorted in three classes : Q. coccifera, other shrubs and herbs.
Fire and more particularly autumn burnings led to an increase of the herb-phytomass. Grazing values increased too. Fertilization associated with fire amplified these tendencies. The discussion compares the results of the experiment with others using cutting, mowing and fertilizing, combined or not with grazing animals, to transform vegetation. When fire is associated with fertilizers, results are similar to those obtained by mowing and fertilizing. Carefully used, fire can be a useful tool for managing natural rangelands.

Télécharger l'article

PDF - 615,37 ko