Numéro #186

14 juillet 2006

Prairies, élevage, consommation d'énergie et gaz à effet de serre (1re partie)

Evaluation du potentiel herbager et de sa variabilité en élevage allaitant. Régionalisation de la démarche ISOP en Saône-et-Loire

auteur : | co-auteurs :

En système allaitant, l'herbe constitue la base de la ration et joue un rôle déterminant sur les résultats économiques de l'atelier. C'est pourquoi, en région allaitante de Saône-et-Loire, une démarche est proposée pour évaluer l'impact du contexte pédoclimatique sur la production des prairies, à partir de l'outil ISOP. Ce dispositif national de prévision de la production de la prairie (ISOP) donne des indications globales sur la variabilité spatiale, saisonnière et interannuelle des rendements. La prise en compte de données plus locales pour le climat et les sols permet une estimation satisfaisante des productions d'herbe par type de sol et par zone climatique, productions concordantes avec celles mesurées dans un réseau de parcelles. La démarche, ainsi validée, est ensuite généralisée à la zone allaitante et fournit un référentiel régional pour les conseillers. Elle est appliquée à quelques cas types réels d'exploitation en prenant en compte la diversité des sols sur l'exploitation afin d'en déduire les risques encourus par l'éleveur vis-à-vis des aléas climatiques.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Assessment of the grass production potential and its variability on suckling farms. Regional adaptation of the ISOP method in Saône-et-Loire

In the area of Saône-et-Loire, a previous study showed that the economic efficiency of suckling farms widely depended on the proportion of grass in the feeding of the cattle. The aim of this paper is to assess the variability of grass production among years on some suckling farms, using the ISOP model of prediction of grass production. The model was improved by applying more accurate input data (more accurate climatic and soil data) and it made it possible to get satisfying estimations of production, as compared with measurements from a farm network. Grass production depends on soil type (serving as a water reservoir), and on nitrogen fertilization (which is often low, as compared with crop practices). After validation, estimations were made for some types of farms. The diversity of soils on the farm was taken into account, and the grass production of the whole farm was calculated. The variability of the production among years made it possible for the livestock farmer to assess the risk of having insufficient supplies of forage.

Télécharger l'article

PDF - 391,75 ko