Numéro #189

16 avril 2007

Prairies, élevage et dynamiques des territoires

Place des prairies dans les territoires français : regard historique

auteur :

La place actuelle des prairies dans les territoires français se modifie profondément en conséquence des évolutions profondes de l'agriculture contemporaine, et entraîne avec elle des conséquences environnementales et sociales. Mais la situation des prairies était l'héritage des siècles passés et notamment des profondes modifications qui se sont produites au cours du 19ème siècle et au début du 20ème. Les évolutions et moteurs sous-jacents sont analysés dans le cas de 4 régions à dominante herbagères (Normandie, Charente, Limousin et Thiérache). Il est également intéressant de voir quels ont été les éléments identitaires de ces régions. Enfin, les préconisations agronomiques mises en avant lors des semis de prairies sont présentés (choix des espèces, doses de semis et origine des semences). Certains mécanismes qui ont prévalu à ces changements peuvent encore être perçus aujourd'hui. En revanche, la forte diminution la main d'œuvre agricole (dont l'abondance a été au cœur de certains de ces changements passés) va peser lourdement sur les évolutions futures.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | |
The place of grasslands in the French regions : a historical point of view

The place of grasslands in the French regions has undergone great changes presently as a consequence of the deep transformations of contemporary agriculture, with environmental and social effects. But the situation of grasslands was itself the outcome of the history of past ages, especially the deep changes that occurred during the 19th century and the beginning of the 20th century. The changes and the underlying responsible factors were analysed for four regions chiefly devoted to grasslands (Normandy, Charente, Limousin, Thiérache). The characteristics of each region's identity are also of interest. Lastly, the agricultural recommendations put forward for pasture seeding (choice of species, seeding rates, seed origin) are presented. Some of the mechanisms responsible for the changes are still to be seen at work presently. On the other hand, the large decrease in farm labour, the abundance of which was decisive for some of the past changes, will have heavy consequences for future changes.

Télécharger l'article

PDF - 611,60 ko