Numéro #189

16 avril 2007

Prairies, élevage et dynamiques des territoires

Prairies et qualité des eaux : mesures parcellaires, assolement, et observatoires des pratiques

auteur :

L'activité agricole contribue à l'évolution de l'utilisation des territoires qui, eux-mêmes, sont à l'origine de toutes les ressources en eau. A la suite de deux décennies d'expériences visant à modifier les systèmes agraires pour protéger les ressources en eau, nous proposons une démarche de diagnostic de l'évolution de la place des prairies dans ces territoires, qui articule les dimensions spatiales et fonctionnelles de l'activité agricole et intègre plusieurs niveaux d'organisation. Basé sur la notion d'assolement, comme indicateur de l'organisation de l'espace agricole et comme révélateur des dynamiques prairiales, l'itinéraire méthodologique est illustré sur des exemples de la protection des eaux dans des openfields lorrains sur bassins d'alimentation en eau potable. La démarche vise à être reproductible dans d'autres situations et appropriable par les divers gestionnaires de ces territoires d'openfields. D'autre part, la mise en observation des pratiques, et pour nous ici le choix de conduire des prairies, est l'enjeu central permettant d'instruire pour les décideurs publics l'intérêt des prairies. Il nous semble, au sein du projet ANR-ADD Copt (Conception d'Observatoires de Pratiques Territorialisées), que la dynamique actuelle dont jouissent ces observatoires est révélatrice d'enjeux importants pour le "monde de la prairie" : où, pourquoi et quels effets… des dynamiques prairiales ?

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Grasslands and the quality of water : measurements on plots, rotations, and observatories of practices

Agricultural practices contribute to changes in the use of the very lands from which all water resources originate. Following twenty years of trials aimed at adapting farming systems in order to protect the water resources, we propose a new approach to the diagnosis of the evolving place of pastures in these lands, which accounts for the spatial and functional dimensions of the farming activity and involves different organizational levels. This methodological process is based on the idea of rotation, used as an indicator of the organization of the farming space, and reveals the dynamics of the grasslands; it is illustrated by examples of water protection in open fields in Lorraine on drinkable water catchment basins. This approach should be reproducible in other situations and made available to all those in charge of these open field lands. On the other hand, 'observatories' on practices, especially those of the options taken for the management of grasslands, are decisive for the information of public deciders regarding the interest of pastures.

Télécharger l'article

PDF - 205,60 ko