Numéro #194

11 juillet 2008

Prairies multispécifiques Valeur agronomique et environnementale (1re partie)

Productivité de la phytomasse éphémère des parcours camelins du Sahara septentrional algérien

auteur : | co-auteurs :

Les parcours sahariens sont composés d'un pâturage permanent constitué par les plantes vivaces et d'un pâturage temporaire constitué par des plantes éphémère ou acheb. Comparativement aux plantes vivaces, les plantes éphémères, malgré leur vie capricieuse et leur dépendance directe de la pluviosité, présentent de meilleures valeurs nutritives et sont de ce fait très appréciées et très recherchées par le bétail, camélidés et petits ruminants ; mais compte tenu de leur très faible disponibilité, elles ont toujours été négligées dans les études d'offre fourragère de ces parcours. Cette étude, menée sur différents parcours du Sahara septentrional algérien, donne une idée de la variabilité (dans l'espace et dans le temps) de ces ressources. 35 espèces éphémères ont été recensées, avec 26 espèces (74%) dans les lits d'oueds qui sont les parcours le plus riches et seulement 3 espèces (8,5 %) dans les hamada qui sont les parcours les plus pauvres. Pour la productivité de la phytomasse, on estime la production récoltée à 1,98 kg MS/ha/an au niveau des lits d'oueds, et à 0,13 kg MS/ha/an sur les sols sableux, les moins productifs. La saison la plus productive est le printemps et c'est celle où l'on rencontre la plus grande concentration d'espèces avec 26 espèces (74%), la plus faible étant rencontrée en automne avec 10 espèces (28%). Enfin, il faut noter que la part de la productivité éphémère par rapport à celle des vivaces reste très inférieure et très variable suivant les parcours.

Mots-clés : | | | | | | |
Productivity of the ephemeral phyto-mass in the camel rangelands of northern Sahara in Algeria

The Saharian rangelands comprise permanent grazings constituted by perennial plants and temporary grazings, called acheb, constituted by ephemeral epecies. Compared to the perennials, the ephemeral plants, in spite of their hazardous existence and their absolute dependence on the rainfall, have greater nutritive values and are thus much appreciated and sought after by the animals: camelids and small ruminants; however, because of their very scarce availability, they have always been neglected in the studies on the forage on offer in these rangelands. The present work, made on different rangelands of the Algerian northern Sahara, gives an idea of the variability (in space and in time) of these resources. A total of 35 ephemeral species were recorded, of which 26 (74%) in the wadi beds (the richest places) and only 3 (8.5%) in the hamadas (the poorest). As for the productivity of the phyto-mass, the yield is estimated at 1.98 kg DM/ha/yr on the wadi belts, and 0.13 kg DM/ha/yr on the sandy soils, which are the least productive. The season with the highest yield is spring, when also the largest concentration of species is found, with 26 species (74%); the smallest concentration is found in autumn, with 10 species (28%). Lastly,it should be noticed that the proportion of ephemeral plants in the total production, compared to that of the perennials remains quite negligible and very variable according to the rangelands.

Télécharger l'article

PDF - 147,18 ko