Numéro #222

30 juin 2015

Prairies, services écosystémiques et intensification écologique. Les apports du projet Mouve (2e partie)

Evolution conjointe des élevages et des systèmes d'alimentation depuis 1960 : une analyse dans six bassins laitiers

auteur : | co-auteurs :

Depuis les années 1960, la production laitière s'est progressivement internationalisée, non sans conséquences sur les systèmes de production locaux et l'utilisation des espaces naturels. Une analyse comparative des dynamiques des élevages et des systèmes d'alimentation a été effectuée dans 6 bassins laitiers, en envisageant leur durabilité.La dynamique d'élevage et d'alimentation de 6 bassins laitiers en Uruguay, au Brésil, au Sénégal et en France est étudiée à partir de 4 leviers des systèmes fourragers. L'intensification progressive de la production laitière est un point commun, avec un accroissement de la surface fourragère des exploitations, mais aussi de la valorisation des espaces naturels et des cultures fourragères et un recours marqué aux intrants. A partir des années 2000, la recherche d'un accroissement des revenus avec un marché ouvert et en croissance se poursuit, tandis que l'exploration de marchés de niches et/ou la mise en œuvre de circuits courts avec amélioration de l'autonomie fourragère se développent dans certains élevages français.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
Tandem changes in livestock farming and feed systems since 1960: a study of six dairy-producing regions

Since the 1960s, the dairy industry has become progressively more international, which has had consequences for local production systems and the natural environment. We compared the dynamics of livestock farming in 6 dairy-producing regions and evaluated farm sustainability by examining 4 forage system approaches. In Uruguay, Brazil, Senegal, and France, dairy production has intensified over time and farms' main fodder areas have grown in size; farmers are also making effective use of natural areas and forage crops and resorting significantly more frequently to inputs. In France in the 2000s, farmers started looking for ways to increase their profits by opening up to international markets and exploring exportation possibilities. In contrast, certain French farmers focused on niche markets and aimed to limit supply chain intermediaries and increasing their own feed autonomy.

Télécharger l'article

PDF - 353,82 ko