Numéro #221

17 avril 2015

Prairies, services écosystémiques et intensification écologique. Les apports du projet Mouve (I)

Quelles perspectives d'intensification écologique des services fourragers rendus par des prairies de moyenne montagne française ? Une analyse comparative

auteur : | co-auteurs :

Une analyse comparative des services fourragers rendus aux exploitations agricoles par les prairies dans trois régions de montagne a permis d'évaluer les marges d'intensification de leur production dans un cadre agroécologique. Les pratiques de gestion et la composition floristique d'une centaine de prairies ont été caractérisées par des méthodes identiques ou compatibles entre elles. Les parcelles, comparées à l'aide de modèles de référence, présentent des différences entre sites en termes de niveau de production, de niveau d'utilisation et d'écarts à la date de récolte optimale, qui renvoient notamment aux logiques des systèmes de production. Les modèles utilisés permettent d'évaluer la durabilité à long terme des divers modes de gestion observés de ces prairies. Cette étude illustre l'intérêt de l'utilisation de métriques agroécologiques à valeur générale pour comparer les prairies. L'intérêt et les possibilités d'intensification écologique de ces prairies sont discutés.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Ecological intensification prospects of fodder services provided by pastures of French mountains. A comparative analysis

Ecological intensification prospects of fodder services provided by pastures of French mountains. A comparative analysisA comparative analysis of the forage services provided by pastures to farms was conducted in 3 mountainous regions (Bigorre, Livradois, and Vercors). It permitted an evaluation of the remaining margins for intensifying agricultural production in an agroecological context. Using identical or comparable methods, management practices and plant community composition were described for around 100 pastures, which were compared using reference models. Among the study regions, fields demonstrated differences in productivity, utilisation, and optimum harvesting dates, which reflected differences in production systems. The ratio between observed utilisation and maximum potential utilisation made it possible to gauge current and potential future levels of ecological intensification. The models were used to evaluate the long-term sustainability of the different practices being used to manage these pastures.

Télécharger l'article

PDF - 539,72 ko