Numéro #221

17 avril 2015

Prairies, services écosystémiques et intensification écologique. Les apports du projet Mouve (I)

Une estimation de la biomasse foliaire fourragère de Pistacia lentiscus et Calycotome spinosa, arbustes des subéraies en Algérie

auteur : | co-auteurs :

L'élevage est pratiqué depuis des temps immémoriaux dans les subéraies de l'extrême nord-est algérien qui sont aujourd'hui menacées de surpâturage. Comment évaluer le potentiel fourrager disponible pour mieux gérer l'offre fourragère ? Une méthode est proposée pour Pistacia lentiscus et Calycotome spinosa, deux espèces ligneuses très appétées par les caprins.Une méthode non destructive d'évaluation de la biomasse foliaire est proposée (à partir de la méthode des rameaux standard), en établissant des corrélations avec des mesures dendrométriques. Les régressions multiples sont les plus performantes : modèle logarithmique pour Pistacia lentiscus et corrélation de la biomasse foliaire avec la circonférence du tronc à 20 cm de hauteur, le diamètre moyen au sol du houppier et le nombre de branches de 15-18 mm de diamètre ; modèle exponentiel pour Calycotome spinosa et corrélation avec le grand diamètre, le nombre de branches de 20-30 cm de longueur et la circonférence du tronc. La disponibilité fourragère a été estimée respectivement à 490 et de 338,4 kg MS/ha au printemps. Plus des trois quarts de cette biomasse est accessible par les caprins, ce qui peut compromettre la régénération de ces espèces.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
An estimate of the foliar biomass accessible as forage produced by Pistacia lentiscus and Calycotome spinosa, two shrub species found in Algerian cork oak forests

Livestock graze in the cork oak forests found in far northeastern Algeria; at present, these forests are threatened by overgrazing. We propose an allometric technique that can be used to non-destructively evaluate the potential forage provided by Pistacia lentiscus and Calycotome spinosa, 2 woody shrubs highly preferred by goats. Specifically, multiple regression models including certain dendrometric measurements provide the most accurate estimates. For P. lentiscus, the best model for predicting folair biomass is logarithmic and includes, as its independent variables, trunk circumference at 20 cm, the mean diameter of the canopy at ground level, and the number of branches of greater than 15-18 mm in diameter. For C. spinosa, the best model is exponential and includes maximum shrub diameter, the number of branches 20-30 cm long, and trunk circumference. The amount of forage available in the spring was estimated to be 490 and 338 kg DM/ha for P. lentiscus and C. spinosa, respectively. More than three-fourths of this biomass can be accessed by goats, which could limit these species' ability to regenerate.

Télécharger l'article

PDF - 326,13 ko