Numéro #244

31 décembre 2020

Produire des fourrages demain dans un contexte de changements climatiques

Quels sont les effets de la sécheresse sur la production fourragère en Suisse et quelles pratiques les agriculteurs peuvent-ils adopter pour faire face au manque d’eau ?

auteur | co-auteurs

En Suisse, où les herbages occupent 70% des surfaces agricoles utiles avec une production laitière presque exclusivement dépendante de la production fourragère indigène, les changements climatiques actuels et à venir représentent une menace majeure pour l’économie agricole. Des recherches sur les prairies permanentes de Suisse romande, exploitées de façon extensive, mettent en évidence la bonne résistance des communautés végétales à la sécheresse en début de croissance végétale. En revanche, lorsque la sécheresse survient plus tard dans la saison, les pertes de rendement fourrager sont considérables (25 à 89 % selon les sites). Dans ces prairies, l’intensification d’utilisation ne semble pas être une option viable pour augmenter les rendements fourragers et peu d’options son disponibles pour pallier à la sécheresse. En prairie temporaire, les possibilités d’adaptation à la sécheresse sont plus larges et principalement liées au choix de la composition botanique à installer. De nouveaux mélanges, incluant des espèces tolérantes à la sécheresse, comme la fétuque élevée, la luzerne et le sainfoin, sont prometeurs.Combiné à des cultures annuelles ou dérobées, qui incluent de nouvelles espèces comme le sorgho, ces mélanges peuvent en général assurer le maintien des rendements des prairies temporaires pendant les épisodes de sécheresse

Mariotte P., Frick R., Vitra A., Meisser M., Probo M., (2020). «Quels sont les effets de la sécheresse sur la production fourragère en Suisse et quelles pratiques les agriculteurs peuvent-ils adopter pour faire face au manque d’eau ?». Fourrages 244, 19-26

mots-clés : | | |
The impact of drought on forage production in Switzerland, and farming practices to cope with water scarcity

In Switzerland, grassland takes up 70% of usable farm area, and milk production is almost entirely dependent on local forage production. As a result, current and future changes to the climate pose a major threat to the agricultural sector. Research on extensively managed permanent grasslands in French-speaking Switzerland has shown that plant communities are resistant to drought when the latter occurs early in the growth period. In contrast, if drought occurs later in the season, forage yield losses are pronounced (between 25 and 89%, depending on the site). In these grasslands, intensification of use does not appear to be a viable option for increasing forage yields. Indeed, few options are available to manage drought-related issues. In temporary grasslands, however, there are more drought adaptation strategies, which are primarily based on customising grass community composition. New mixtures that include drought-tolerant species such as tall fescue, lucerne,and sainfoin show promise. When combined with annual or catch crops, a category that includes new species such as sorghum, these mixtures can generally maintain yield levels during drought in temporary grasslands.

Mariotte P., Frick R., Vitra A., Meisser M., Probo M., (2020). « Quels sont les effets de la sécheresse sur la production fourragère en Suisse et quelles pratiques les agriculteurs peuvent-ils adopter pour faire face au manque d’eau ?». Fourrages 244, 19-26

Prix 10

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui vous permettront de partager du contenu sur les réseaux sociaux et nous permettront de mesurer l'audience du site.
Cliquez-ici pour en savoir plus sur les cookies et leur exploitation sur ce site