Numéro #125

15 mars 1991

Numéro non thématique

Adapter le système de culture aux exigences de la production laitière dans des sols limoneux, les "bornais"

auteur : Debernard M. -

Le Pleumartinois (département de la Vienne) possède des sols limoneux et hydromorphes, les “bornais”, qui représentent une contrainte importante pour les exploitations laitières dont la sole en maïs est aujourd'hui de l'ordre de 50% de la Surface Fourragères Principale.
Un réseau d'exploitation de références complété par quelques expérimentations et simulations apporte divers éléments :
- l'étude des coûts de production et de la variabilité des rendements a souligné l'intérêt du maïs (jusqu'à 50 ou 60% de la SFP) par rapport aux prairies ;
- la période du 15 avril au 15 mai est une période de travail particulièrement chargée (ensilage d'herbe, semis des cultures dont le maïs) en conditions souvent délicates (printemps humide, sols battants et hydromorphes) mais décisives pour les rendements du maïs. Sur ces sols de bornais, un labour précoce et la simplification des façons culturales sont préconisés pour semer le maïs dans de meilleurs conditions ;
- la réduction de la part de prairies dans l'assolement provoque une réduction de la rotation ; une approche globale est nécessaire. Un essai a montré qu'une rotation avec 4 ans de dactyle et un maïs ensilage est plus favorable aux rendements en blé (culture de vente) que des rotations plus courtes.
Toujours dans une optique d'approche globale de l'exploitation, d'autres études sont en cours sur le fonctionnement du troupeau laitier (troupeau de renouvellement, distribution des aliments, investissements en bâtiments et équipements) et sur la cohérence et le résultat global de l'exploitation (analyse des charges, irrigation).

Télécharger l'article

PDF - 498,61 ko