Numéro #147

15 septembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (1ère partie)

Deux exemples originaux d'utilisation des prairies semées en Poitou

auteur : Chabosseau J.M. -

La première exploitation est un élevage naisseur –engraisseur de vaches Parthenaises, conduites exclusivement à l'herbe, dont la valorisation est bonne (viande de qualité et commercialisation de reproducteurs). L'éleveur sème partout une association plurispécifique ray-grass d'Italie – dactyle – fétuque élevée, adaptée à l'hétérogénéité de ses terres ; elle permet à l'éleveur de limiter les coûts et la charge de travail. Au bout de deux ans, le ray-grass d'Italie est relayé par le dactyle ou la fétuque.
La deuxième exploitation est caractérisée par sa petite taille et la volonté de réduire les charges au maximum. Le troupeau de Normandes est alimenté à partir d'associations graminée-légumineuse. Les vaches en production sont nourries à l'auge pour mieux maîtriser leur alimentation (qualité du fourrage, dose de concentré). La récolte des stocks et le zéro-pâturage contribuent à une gestion précise des prairies et de l'équilibre des associations, pour assurer des fourrages de qualité et la pérennité des prairies.

Télécharger l'article

PDF - 1,24 Mo