Numéro #145

15 mars 1996

Numéro non thématique

Distribution des luzernes annuelles en Tunisie centrale en fonction des facteurs édaphiques et climatiques

auteur : Zoghlami A. - | co-auteurs : Hassen H. - Robertson L. - Salkini A.K. - Seklani H. -

La sauvegarde et la valorisation des légumineuses fourragères et pastorales devient une priorité absolue en Tunisie, en particulier pour les Medicago annuelles qui sont soumises depuis longtemps à une érosion génétique sous l'action du surpâturage, de la réduction des terres de parcours au profit des cultures céréalières et arboricoles et de l'artificialisation des sites naturels.
Conscient de l'intérêt de ces plantes dans les systèmes de ley-farming et pour l'amélioration pastorale, le Laboratoire des cultures fourragères de l'INRAT et le GRU de l'ICARDA, ont réalisé une mission de prospection en juin 1992 dans le centre de la Tunisie en vue de collecter les différentes espèces de Medicago des zones arides et semi-arides. Trente cinq sites ont été inventoriés, ce qui a permis de collecter 139 échantillons représentant 11 espèces dont 6 seulement ont été étudiées. Les analyses statistiques ont permis de constater que la répartition écologique de ces espèces est discriminée pricipalement par la pluviométrie, l'altitude et la texture du sol, alors que les éléments chimiques n'ont pas d'influence marquée sur cette distribution, excepté l'azote et la matière organique.
Les différentes espèces étudiées se répartissent en deux groupes :
- un groupe d'espèces dont la répartition est conditionnée par un gradient pluviométrique (Medicago laciniata, M. littoralis, M. truncatula, M. orbicularis et M. polymorpha var. vulgaris) ;
- un groupe d'espèces dont la répartition est conditionnée par un gradient d'altitude (Medicago polymorpha var. polymorpha et M. minima).

Télécharger l'article

PDF - 2,85 Mo