Numéro #117

15 mars 1989

Numéro non thématique

Dynamique de tallage et type de talles au printemps. Cas du dactyle de prairies permanentes

auteur : DURU MICHEL

La proportion de talles végétatives de graminées à la récolte (épiaison-floraison) conditionne la croissance et la qualité du fourrage. D'une manière générale, les taux de mortalité et d'apparition des talles sont liés aux niveaux de nutrition minérale et aux compétitions entre talles pour la lumière. Pour 3 prairies permanentes représentant un gradient de nutrition phospho-potassique, nous observons que, dans le cas du dactyle, le taux de talles reproductrices à la récolte est d'autant plus élevé que la nutrition est meilleure. A partir d'un suivi de dynamique de mortalité et d'apparition de talles, nous montrons que presque toutes les talles présentes à l'automne sont reproductrices à la récolte quel que soit le niveau de nutrition minérale. La plus grande proportion de talles reproductrices pour les parcelles les mieux pourvues en minéraux provient d'un plus fort taux de mortalité des talles végétatives au printemps. Nous l'interprétons par une compétition plus importante pour la lumière (des valeurs élevées d'indice foliaire limitant le développement des bourgeons de talles sont atteintes plus rapidement) et une moindre compétitivité des talles végétatives pour ces parcelles.

Télécharger l'article

PDF - 556,94 ko