Numéro #98

15 juin 1984

Place et rôle de la prairie permanente dans les systèmes fourragers

Eléments de réflexion sur les critères d'appréciation des prairies permanentes

auteur : Vivier M. -

Les surfaces toujours en herbe occupent 54 % de la surface agricole utile française. Répartis irrégulièrement à travers le territoire du fait de circonstances géographiques, écologiques, historiques et socio-économiques diverses, il en résulte une mosaïque de cas de figures d'une grande variété.Les travaux de recherche consacrés aux surfaces toujours en herbe au cours des 40 dernières années se sont préoccupés d'améliorer la production au sens large, mais aussi (et surtout) d'établir des classements retenant comme critères: le pédoclimat, la flore de diverses manières ... En fait, les prairies constituent des formations composites, évolutives, continuellement modifiées par l'homme au gré de ses besoins et de ses objectifs économiques.Par ailleurs, la prairie se définit, non seulement par ses composantes pédocIimatiques et botaniques, mais aussi par les « pratiques » auxquelles elle est soumise, ces dernières étant elles-mêmes intégrées à un système de production.Les méthodes d'étude doivent tenir compte de cet aspect afin, non seulement de caractériser des formations végétales mais aussi de permettre un diagnostic cohérent avec les objectifs de l'exploitation agricole. 

Télécharger l'article

PDF - 563,56 ko