Numéro #103

15 septembre 1985

Numéro non thématique

Etude du rythme de végétation de graminées fourragères : cas de la moyenne montagne

auteur : Niqueux M. - | co-auteur : ARNAUD R. -

Les résultats acquis sur le Domaine I.N.RA de Bourg-Lastic (Puy-de-Dôme) confirment les équations établies par LEMAIRE et SALETTE entre la vitesse de crolssance de la 1ère pousse de prIntemps et tes sommes de températures. La production de la phase végétative est, par contre, étroitement liée aux disponibilités en eau.Les quantités d'azote exportées ont pu être exprimées en fonction de la production de matière sèche.SI le déprImage limite toujours la production de matière sèche, cette technique peut toutefois augmenter les prélèvements d'azote, si la fertilisation est suffisante.La comparaison du dactyle, de la fétuque élevée et du ray-grass anglais montre que les deux premières espèces ont des productions plus régulières que celle du ray-grass anglais, au printemps comme en été (déficit hydrique) ; mais la reprise de la croissance du ray-grass après une période de sécheresse est, par contre, plus rapide. La durée de végétation est la plus longue avec la fétuque élevée. 

Télécharger l'article

PDF - 674,33 ko