Numéro #141

15 mars 1995

Numéro non thématique

Evolution de la digestibilité in vitro du dactyle et de la fétuque élevée au printemps

auteur : DURU MICHEL | co-auteurs : Calvière I. - Tirilly V. -

La digestibilité in vitro des gaines et des tiges, ainsi que la partie verte des limbes de deux graminées (dactyle et fétuque élevée) est étudiée, avec et sans apport d'une fertilisation azotée, aux printemps 1990 et 1991. La digestibilité du dactyle est supérieure à celle de la fétuque élevée, tant pour les limbes que les graines et les tiges. Jusqu'à la montaison, la digestibilité des limbes est peu différente de celle des gaines et des tiges. Par la suite, la digestibilité des limbes diminue plus lentement. L'apport d'azote se traduit par une digestibilité plus élevée en début de période, mais plus faible par la suite, surtout pour le dactyle.
Pour les limbes, les différences de digestibilité entre traitements azotés sont mises en relation avec la vitesse d'élaboration de leur biomasse (1990 et 1991) qui est un indicateur de la proportion de tissus jeunes. Lorsque le poids de limbe augmente, la diminution de la digestibilité est lente, voire nulle, alors qu'elle est rapide quand le poids de limbes est stable ou diminue. En 1990, la vitesse de diminution de la digestibilité des tiges croît avec la densité de talles reproductrices.

Télécharger l'article

PDF - 507,13 ko