Numéro #201

16 avril 2010

numéro non thématique

Herb’sim : un modèle pour raisonner la production et l’utilisation de l’herbe

auteur : DURU MICHEL | co-auteurs : Charron M.H. - Cruz P. - Desange M. - Jouany C. - Martin G. - Theau J.P. - Zerourou A. -

La simulation informatique constitue un outil performant pour prévoir les effets des conduites de prairies (pratiques de fertilisation et modes d'exploitation) sur la disponibilité en herbe pour des types de végétation connus. Elle peut aussi compléter les connaissances acquises par expérimentations et réseaux d'observation. Ce papier synthétise l'état des connaissances et constitue une introduction pour l'utilisation d'un modèle de simulation qui l'accompagnera dans une version disponible via Internet. Nous présentons ci-dessous un modèle de croissance et de qualité de l'herbe mis au point pour des prairies de graminées semées et des prairies permanentes riches en espèces. Nous l'étendons à des légumineuses associées ou non à des graminées. Ce modèle conçu pour raisonner la production et l'utilisation de l'herbe a deux objectifs principaux : (i) représenter de manière intégrée et dynamique la croissance de l'herbe ; le modèle constituant un support de formation, (ii) aider à l'élaboration de référentiels régionaux sur la base de comparaison d'années climatiques, de modes d'exploitation, de types de végétation. Les variables d'entrée du modèle sont le niveau de nutrition minérale, les types de végétation (espèces, type de graminées des prairies permanentes ou composition des associations graminées-légumineuses), des caractéristiques du sol (réserve en eau), les modes d'exploitation (date et hauteur de récolte) et des données journalières du climat. Les variables de sortie sont la quantité d'herbe sur pied, sa digestibilité et sa teneur en protéines. Des illustrations sont données pour indiquer les performances du modèle, notamment en ce qui concerne les différences entre types de végétation, ainsi que les effets des modes d'exploitation sur la croissance et la biomasse récoltée.

Télécharger l'article

PDF - 548,30 ko