Numéro #93

15 mars 1983

Numéro non thématique

Le développement des ressources fourragères des parcours en Corse de l'intérieur

auteur : Joffre R. - | co-auteur : Casanova J.B. -

Le système agro-pastoral corse a considérablement évolué depuis la fin du siècle dernier : tout en restant par nécessité adapté à la forte variabilité climatique, il a évolué vers l'extensification avec utilisation du feu pastoral. Mais en raison des conditions particulières de la montagne corse, cette évolution entraine le développement parallèle du maquis et des incendies.Dans le double but de rénover l'élevage et de prévenir les incendies, le Parc Naturel Régional de Corse a mis en place diverses expérimentations qui font ici l'objet d'un compte rendu synthétique.L'installation de prairies permanentes par amélioration pastorale sans labour (broyage - fertilisation - pâturage) est possible dans un certain nombre de faciès. Elle semble à la fois rapide et durable. La qualité de la prairie obtenue dépend avant tout de la gestion qui lui est appliquée et peut atteindre des niveaux fort satisfaisants: amélioration de la production qui passe de 7 t à 10 t/ha de M.S. pour une prairie naturelle et de 1,0 - 1,5 t à 3,5 - 6,0 t/ha pour divers faciès d'un ancien maquis à ciste avec, dans les deux cas, une fertilisation de 100 kg/ha de N et de P.Cette étonnante capacité du milieu pédoclimatique corse devrait permettre de trouver un nouvel équilibre des ressources fourragères par une complémentarité des zones améliorées et des parcours. D'ailleurs, une expérience de développement prouve bien l'intérêt que portent un certain nombre d'éleveurs corses à ces nouvelles références et possiblités. 

Télécharger l'article

PDF - 1,11 Mo