Numéro #117

15 mars 1989

Numéro non thématique

Le facteur anémiant des crucifères fourragères. I-Teneur en S-méthylcystéinesulfoxyde

auteur : Giovanni R. - | co-auteurs : Allez M. - Barbedette D. - Viroben G. -

Les crucifères fourragères utilisées en vert contiennent un compose soufré, la S-méthylcystéinesufoxyde (S-MCO), qui est responsable de l'anémie hémolytique des ruminants recevant une ration trop riche en crucifères notamment avec les choux fourragers. La méthode d'analyse utilisée en Grande-Bretagne a été mise au point avec quelques modifications pour connaître les teneurs en S-MCO des principales variétés de choux et de colzas fourragers cultivées dans l'Ouest de la France.
La teneur en S-MCO des choux fourragers augmente avec l'âge des plantes : elle est en moyenne de 6 g/kg MS en octobre et de 9 à 12 g/kg MS pendant l'hiver ; celle des colzas est inférieure de moitié pendant la même période. Les teneurs les plus élevées (12-20 g/kg MS) se rencontrent dans les feuilles jeunes et les inflorescences. Les ensilages ont une teneur en S-MCO voisine de celle du vert à la récolte. Il n'est pas possible actuellement d'avancer un classement des types de crucifères en fonction de leur teneur en S-MCO. Les facteurs de variation de la synthèse de la S-MCO semblent dépendre autant du potentiel génétique des plantes que des conditions du milieu.

Télécharger l'article

PDF - 678,38 ko