Numéro #203

15 septembre 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères (2e partie)

Les prairies d'abissage en Ardenne belge. Un patrimoine naturel remarquable à sauvegarder

auteur : Luxen Pierre | co-auteurs : Philippe A. - ROUXHET S.

Au-delà de l'intérêt patrimonial, certaines pratiques agricoles anciennes peuvent présenter un intérêt environnemental. C'est le cas de l'abissage, pratiqué en Ardenne belge et qui contribue à maintenir une biodiversité remarquable.L'abissage consistait à irriguer les prairies de versant et de fond de vallée, tout au long de l'année, notamment pour les fertiliser. Associée à une fauche tardive, cette technique permettait de réaliser les stocks fourragers nécessaires dans cette région semi-montagnarde. Ce type de pratique était assez répandu en Europe et mentionné au 15£e£ siècle en Ardenne. Il a conduit à une diversification de la végétation, selon sa localisation dans les vallées, et au développement d'espèces neutrophiles à calcicoles, assez exceptionnelles dans la région. On peut encore observer des vestiges de ces anciens canaux d'irrigation dans la plupart des vallées de l'est de l'Ardenne. 

Télécharger l'article

PDF - 160,40 ko