Numéro #149

15 mars 1997

Numéro non thématique

Organisation du pâturage et situations contraignantes en travail : démarche d'étude et exemples en élevage bovin viande

auteur : Dedieu B. - | co-auteurs : Bécherel F. - Chabanet G. - Josien E. -

En exploitation, les priorités diffèrent selon la nature des contraintes : zootechniques, fourragères ou de travail. Dans les exploitations bovines de zone herbagère avec de fortes contraintes de travail, l'analyse du pâturage passe par la caractérisation des pratiques d'allotement et de circulation des lots.
Les interactions entre contraintes de travail (volume d'activités par unité de main d'oeuvre, dispersion du parcellaire) et choix de conduite sont étudiées dans le cas de la conduite au pâturage de 12 exploitations bovines du Limousin. La caractérisation de l'allotement des troupeaux et de la circulation des lots sur le territoire permet de relier pratiques de pâturage et tâches d'éleveurs (surveillance, manipulations et déplacements). Les besoins de surveillance orientent les circuits (proximité des bâtiments pour les lots sensibles). Le découpage des moyens de production (troupeau, éventuellement territoire) en sous-unités autonomes pendant la saison de pâturage est une forme d'adaptation de la conduite à des contraintes de travail fortes qui nécessite de choisir la composition des lots en fonction des évènements prévisibles de toute la saison.

Télécharger l'article

PDF - 2,98 Mo