Numéro #239

30 septembre 2019

Les bénéfices variés de l'élevage à l'herbe (2e partie)

Place des prairies dans les logiques fourragères des éleveurs laitiers du Grand Ouest de la France

auteur : PETIT TIMOTHEE | co-auteurs : COUVREUR SEBASTIEN LE GUEN R. MARTEL G. SIGWALT ANNIE

En réalisant une synthèse de différents projets de recherche menés par l’ESA d’Angers autour de la question des prairies en élevage au cours des 10 dernières années, nous cherchons à comprendre la diversité des manières de penser et de faire les prairies chez les éleveurs du Grand Ouest de la France. Basée sur un regard croisé de sociologues et de zootechniciens, notre analyse met en évidence que le contexte de production constitue un premier élément de compréhension des pratiques de gestion des prairies dans les exploitations d’élevage. Ainsi, plusieurs groupes de facteurs contribuent à définir un cadre de développement des logiques fourragères : i) les conditions pédoclimatiques, ii) l’ambiance professionnelle et iii) l’existence de réseaux de dialogues intégrant des enjeux sur les prairies entre agriculteurs et d’autres acteurs. A partir de la diversité des contextes de production, nous relevons différentes conceptions des éleveurs associées à la prairie portant sur les services rendus par celles-ci : zootechniques, économiques, agronomiques, écologiques et environnementaux. L’articulation de ces conceptions dessine une palette de logiques fourragères donnant une place plus ou moins centrale aux prairies dans les élevages. Enfin, nous montrons que ces logiques sont susceptibles d’évoluer dans le temps au travers des mises en débats entre pairs et avec des acteurs non agricoles. Ceci conduit à discuter des formes d’accompagnement des éleveurs dans l’évolution de leurs logiques et pratiques fourragères, et enfin à formuler des recommandations pour favoriser le maintien des prairies.

PETIT T., SIGWALT A., LE GUEN R., MARTEL G. & COUVREUR S., 2019. Place des prairies dans les logiques fourragères des éleveurs laitiers du Grand Ouest de la France. Fourrages n° 239, p.235-245