Numéro #89

15 mars 1982

Numéro non thématique

Sur la teneur en azote nitrique du ray-grass d'Italie au stade du pâturage

auteur : Moré E. - | co-auteurs : Coppenet M. - Le Corre L. - Scouarnec P. -

Des analyses ont été effectuées pendant six ans dans des exploitations bretonnes, sur des ray-grass d'Italie de printemps, pour étudier les facteurs intervenant sur la teneur en nitrate du fourrage. Le seuil choisi pour cette teneur est de 0,5 % de la matière sèche. 12 % des prélèvements réalisés en présence d'animaux au pâturage dépassaient ce seuil.Il y a toujours une bonne corrélation entre les teneurs en nitrate et en matière azotée totale. A la première pâture, la teneur en nitrate du ray-grass d'Italie dépend fortement des apports d'azote effectués au semis (ammonitrate et lisier) et de la date de semis ; à la deuxième coupe, la teneur est plus faiblement corrélée aux apports azotés, généralement modérés, qui suivent la première pâture.On peut craindre des troubles de santé chez les ruminants pour des prairies semées fin avril-début mal et pâturées début juin. Les risques sont toujours irnportants lorsque les appor1s azotés au semis dépassent 200 unités. 

Télécharger l'article

PDF - 351,82 ko