Numéro #232

26 janvier 2018

Réconcilier élevage, santé humaine et environnement. Pistes pour un enjeu majeur

Une typologie des espèces non graminéennes pour mieux caractériser la diversité et la valeur d’usage des prairies permanentes

auteur : Theau J.P. - | co-auteurs : Cruz P. - Pauthenet Y. -

Les caractéristiques agronomiques des prairies permanentes sont principalement établies sur la base des graminées. Une typologie des espèces non graminéennes les plus fréquentes est ici proposée, afin d'améliorer l'estimation de la valeur d'usage des prairies permanentes, évaluée principalement sur la prise en compte des graminées. Dans les 2 bases de données utilisées dans l'étude (prairies des Alpes et des Pyrénées), les relevés botaniques montrent que 30 à 50 % des prairies sont dominées par les espèces non graminéennes. La typologie proposée pour les Diverses les plus fréquentes tient compte de deux traits qui influent sur leurs caractéristiques agronomiques : la hauteur de la plante adulte et la date de floraison et conduit à identifier 9 types. Ces deux traits permettent de compléter les indices de caractérisation agronomique établis avec les graminées (indices de productivité, précocité, souplesse, contraintes de valorisation en séchage ou au pâturage) et de mieux prendre en compte la diversité des végétations et les particularités des plantes diverses des prairies permanentes.

THEAU J.-P., CRUZ P. & PAUTHENET Y., 2017. Une typologie des espèces non graminéennes pour mieux caractériser la diversité et la valeur d’usage des prairies permanentes. Fourrages n°232, p. 321-329.