Numéro #116

15 décembre 1988

Numéro non thématique

Variabilité de la composition des foins : exemples en Normandie et en Ardenne belge

auteur : Toussaint B. - | co-auteurs : Lambert J. - Vivier M. -

La valeur nutritive de foins de prairies permanents récoltés dans les Ardennes belges, le Cotentin et la vallée de la Seine est estimée par les teneurs en matières azotées, en cellulose, en cendres et en éléments minéraux (P, K, Ca, Na, Mg). La comparaison des compositions de ces foins met en évidence une variabilité importante que l'on peut rapprocher des conditions du milieu (hydromorphie, climat), de leur incidence sur l'orientation générale du système fourrager (présence de maïs, durée de stabulation) et de l'intensité des pratiques (fertilisation).
L'étude de cette variabilité est nécessaire pour la gérer le plus efficacement possible. L'amplitude de cette variabilité à l'intérieur d'une région doit être prise en compte pour ajuster les normes des compositions qualitatives proposées par la littérature. Enfin, dans certaines conditions (sol pauvre en P et en K), une bonne corrélation entre la teneur du foin en P et en K et la digestibilité de la matière organique existe et ces teneurs pourraient être des indicateurs acceptables de la valeur nutritive des foins.

Télécharger l'article

PDF - 731,45 ko