Numéro #202

15 juin 2010

Les usages émergents des surfaces prairiales et des espèces fourragères (1ère partie)

Zones tampons : état des connaissances techniques et mise en oeuvre

auteur : Maillet-Mezeray J. - | co-auteur : Gril J.J. -

Les zones tampons sont des espaces interstitiels non cultivés, ayant la capacité d'intercepter les flux d'eau et de substances, et ainsi de protéger les milieux aquatiques ; elles peuvent être positionnées dans des situations variées (bords de champs ou de rivières, haies, chemins...) avec des couverts variés (bandes enherbées, prairies permanentes, boisements, friches...). Elles ont principalement la fonction de limiter les écoulements latéraux (et donc le ruissellement) d'un bassin versant, les phénomènes d'érosion, d'entraînements de particules, de phosphore, de nitrates et de pesticides dans les milieux aquatiques ; elles peuvent également contribuer à la "préservation" de la biodiversité. Les zones tampons sont l'objet de mesures réglementaires (directive Nitrates et Bonne Condition Agri-Environnementale "Protection et gestion de l'eau"), qui imposent notamment des bandes enherbées de 5 m le long des cours d'eau. Un diagnostic préalable permet de diversifier les zones tampons et de les adapter aux besoins identifiés ; leur localisation pertinente en fonction des conditions locales revêt une importance particulière car elle conditionne leur efficacité. Divers conseils d'implantation et d'entretien sont donnés. 

Télécharger l'article

PDF - 134,75 ko