Numéro #104

15 décembre 1985

25 années de production fourragère : évolutions et perspectives

Evolution des productions animales françaises

auteur :

Depuis 1960, le nombre d'exploitations ayant des bovins a diminué de moitié en France et les effectifs d'animaux par exploitation ont beaucoup progressé. Parallèlement, la productivité a beaucoup augmenté ; surtout la productivité par unité de main-d'œuvre et par animal. C'est moins vrai de la productivité des surfaces fourragères.La collecte laitière a plus que doublé bien que le nombre de vaches laitières soit resté à peu près constant. La production de viande (bovine et ovine) a aussi fortement augmenté et sa structure s'est modifiée (production de taurillons et augmentation des poids de carcasses ovines). L'évolution est cependant très diverse suivant les régions.Le développement des productions de lait et de viande bovine dans l'ensemble de la C.E.E. a conduit à la constitution d'excédents de plus en plus difficiles à écouler. 

Mots-clés : | | | | | |
Evolution of the animal productions in France

The number of farms keeping cattle has diminished by half in France since 1960, and the number of heads per farm has increased considerably. At the same time, productivity has been much improved, especially productivity per labour unit and per animal. This is less true with productivity per unit of forage-producing area...The amount of milk produced has more than doubled, although the number of dairy cows remained practically the same. There has also been a large increase of meat (beef and mutton), with a modified structure of this production (slaughtering of young bulls, increase of body-weight of the sheep). This evolution has been however quite different from region to region.The development of milk and of beef in the whole European Community has been conducive to surpluses increasingly more difficult to sell off. 

Télécharger l'article

PDF - 406,23 ko