Numéro #160

15 décembre 1999

Agriculture durable et prairies

Les prairies dans les paysages

auteur :

Depuis 1950, l'agriculture française, tendue vers des objectifs productivistes, a totalement négligé la dimension paysagère. Mais les éléments du paysage n'ont-ils pas une importance agronomique, économique, écologique ? Ces réflexions, qui concernent particulièrement les prairies, sont confortées par la notion d'agriculture durable.
Au XIXe siècle, le développement de l'agriculture s'est fait dans un souci d'harmonie, développant toute une pensée paysagère. Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle l'accroissement productiviste a, par endroits, beaucoup simplifié le paysage (suppression de haies, de chemins, d'arbres isolés...). Les paysages, dans leur diversité, sont alors apparus comme un capital économique, écologique et culturel. Les réflexions suscitées par la notion d'agriculture durable ont conduit à redécouvrir l'importance du paysage, et à proposer divers cadres réglementaires. L'approche des agronomes et des paysagiste peut devenir complémentaire, prenant en compte les divers éléments du paysage dont l'arbre, l'eau et la pierre.

Mots-clés : | | | | |
The place of pastures in the landscape

During the XIXth century, agriculture had been developing in keeping with a concern for harmony, and a feeling for landscape ensued. During the second half of the XXth century, the striving for greater productivity resulted locally in a much reduced landscape (removal of hedgerows, of tracks, of isolated trees...). The diversity of landscapes then appeared as an economic, ecological, and cultural asset. Considerations to which the notion of sustainable agriculture gave rise have led to the re-discovery of the importance of landscapes and to various regulatory measures being proposed. The approaches of the agronomist and that of the landscape designer may become complementary ; both will have to take into account the various elements of the landscape, including trees, water, and stones.

Télécharger l'article

PDF - 1,26 Mo