Numéro #160

15 décembre 1999

Agriculture durable et prairies

Le travail lié à la surface fourragère dans les systèmes herbagers ovins du Poitou-Charentes

auteur :

Le travail constitue un enjeu particulier pour l'élevage ovin en Poitou-Charentes ; son importance et sa pénibilité sont souvent invoqués pour justifier le recul de cette production. Aussi, la quantification et l'organisation du travail sont étudiées depuis plusieurs années dans le cadre des Réseaux d'Elevage, avec la méthode Bilan-Travail. En système fourrager “tout herbe”, le travail de saison sur la surface fourragère représente en moyenne 42 jours, contre 59 pour les systèmes intégrant des cultures fourragères, maïs ensilage en général, pour des surfaces inférieures (respectivement 87 et 76 hectares). Par rapport aux systèmes mixtes ovins-bovins ou ovins-cultures, les systèmes spécialisés se caractérisent par moins de temps consacré à la fertilisation et à la récolte et davantage passé à l'entretien des prairies (gyrobroyage). Une bonne explication des écarts de temps de travaux observés peut être obtenue en associant des critères de dimension (surface et nombre de travailleurs) à des critères décrivant le parcellaire et le niveau d'équipement et de délégation.

Mots-clés : | | | | | |
Work and the fodder area in the sheep-rearing systems on grass in the Poitou-Charentes region

Work is of particular importance in the sheep-rearing system in Poitou-Charentes ; it is often claimed that its regress is due to the work being too considerable and too laborious. The quantification and organization of work have therefore been studied for several years within the Réseaux d'Elevage (Network of livestock farms), using the Work-Balance method. In 'all-grass' livestock systems, the seasonal work on the fodder area extends over 42 days on an average, against 59 in systems with arable forage crops, generally silage maize, which cover smaller areas (87 vs. 76 ha respectively). In opposition to mixed sheep-cattle systems or sheep-arable crop systems, the specialized sheep-rearing systems are characterized by less time devoted to fertilization and to harvesting, and more to pasture maintenance (roller chopping). The differences in observed working times may be satisfactorily explained by linking dimensional factors (are and amount of labour) to factors descriptive of the field pattern and of the level of equipment and delegation.

Télécharger l'article

PDF - 984,00 ko