Numéro #199

12 octobre 2009

Des fourrages de qualité pour des élevages à hautes performances économiques et environnementales (2e partie)

Quel type de vache pour transformer efficacement l’herbe en lait ? Comparaison de vaches suisses et néo-zélandaises au pâturage (en Suisse)

auteur : | co-auteurs :

Un projet engagé en Suisse vise à définir quels sont les critères permettant l'élevage d'une vache adaptée à la pâture intégrale. Pour cela, des génisses portantes Holstein néo-zélandaises ont été importées d'Irlande et ont été réparties sur 12 exploitations où elles sont comparées par paires avec un animal suisse (CH). Les fourrages grossiers et les concentrés représentent en moyenne 60% des coûts variables de la production laitière en Suisse. Il est donc primordial de transformer efficacement les fourrages produits sur l'exploitation en lait. Deux critères ont été retenus : l'efficacité de production (kg de lait corrigés à l'énergie / kg poids vif métabolique) et l'efficacité énergétique (MJ utilisés pour la production laitière / MJ ingérés pendant la lactation et le tarissement). En 2007 et 2008 les NZ ont eu une efficacité de production plus élevée que les CH d'en moyenne 14,2% et 20.9% et une efficacité énergétique plus élevée de 6,2% et 8.6%, ceci grâce à leur poids vif plus faible et, en 2008, grâce à une production laitière plus élevée. Cependant, pour tenir compte de la production de viande et de la longévité, la mesure ultime de l'efficacité serait les MJ (lait et viande) produits par MJ ingérés et par jour de vie (y compris l'énergie nécessaire pour l'élevage de la remonte) ceci nécessite cependant le recours au calcul d'une valeur d'élevage adaptée.

Mots-clés : | | | |
Which type of cow will transform efficiently herbage into milk ? Comparison (in Switzerland) of grazing cows of Swiss and of New-Zealand origin

A project started in Switzerland is aiming at the definition of the best features of a cow type for its rearing on grazed herbage only while making the largest profits from the roughages grown on the farm. To this end, Holstein cows of New Zealand origin (NZ) were distributed over 12 farms to be compared pairwise with Swiss animals (CH). Two performances were retained : the efficiency of production (kg milk corrected for energy / kg metabolic liveweight) and the efficiency of energy use (MJ utilized for the milk production / MJ ingested during lactation and drying off). In 2007 and 2008, the NZ animals had on average an efficiency of production higher by 14.2% resp. 20.9% than the CH animals; their energetic efficiency was higher by 6.2% resp. 8.6%, thanks to their smaller liveweight and, in 2008, to a larger milk production. However, to account for the meat production and for the longevity, the best measure of the efficiency would be the MJ (milk and meat) produced per MJ ingested and per day of life.

Télécharger l'article

PDF - 361,86 ko