Numéro #70

15 juin 1977

Irrigation et production fourragère

Les ressources en eau et les possibilités d'utilisation

auteur :

Lorsque les précipitations arrivent sur le sol, une partie d'entre elles pénètre dans le sol qui peut être considéré comme un réservoir, l'autre partie ruisselle et rejoint les rivières.La même ressource en eau est utilisée pour satisfaire différents usages dont les besoins sont souvent concurrents. Chaque usage se caractérise par un volume d'eau prélevé, une consommation nette et une quantité de pollution ajoutée.Alors que, dans la plupart des cas, la consommation nette ne représente qu'une faible part de l'eau utilisée, elle est très importante dans le cas de l'irrigation (estimée à 50 % pour l'irrigation par ruissellement et à 70·80 % pour l'irrigation par aspersion). Il en résulte que si l'irrigation doit se développer, elle sera la principale responsable des ouvrages de régularisation.A chaque aménagement hydraulique correspond un risque de défaillance de l'offre par rapport  à la demande. Plus on cherche à minimiser le risque, plus les aménagements à réaliser sont importants et plus l'eau coûte cher à la collectivité. Il y a donc un optimum économique à  rechercher. En cas de pénurie, se pose également le problème de la priorité des usages.La politique de répartition entre les divers usagers des quantités disponibles et des capacités d'assimilation des déchets que contiennent les cours d'eau ne peut être faite qu'à l'échelon local en respectant le cadre physique de cohérence qu'est le bassin hydrographique. 

Mots-clés : |
Avalaible water and possibilities of water use

When rain falls on the ground, part of it penetrates the soil which may then be considered as a reserve, and the other part runs and flows to the rivers.The same water resource may be used to meet several different requirements, which are often competing against each other. Every use is characterized by a certain volume of water taken, a final consumption, and a certain amount of pollution added.While in most cases the final consumption constitutes but a small part of the amount of water used, it may be very important in the case of irrigation (estimated to be 50% in the case of flow irrigation, 70-80% in the case of irrigation by sprinkling). Therefore, if irrigation is to develop, it will have to bear the major part of responsabilities in the building of regularization works.Every watering system entails a risk of breakdown of the balance of offer against demand. The more the risks are to be minimized, the more important the works will have to be, and the more expensive the water for the community. An economical optimum is therefore to be found. In case of shortage, the problem is raised of the priorities of the various uses.The policy of distribution of the available amounts among the various users and the capacities of refuse absorption by the rivers can only be determined at the local level, while respecting the coherent physical framework constituted by the hydrographic basin. 

Télécharger l'article

PDF - 234,82 ko