Numéro #70

15 juin 1977

Irrigation et production fourragère

Témoignage d'un éleveur du Sud-Ouest irriguant ses prairies

auteur :

Parmi les raisons de l'installation de l'irrigation sur cette exploitation de 70 ha (50 ha de mais et 20 ha de prairies) : la nature des sols très légers à faible pouvoir de rétention en eau ; un meilleur amortissement du matériel qui sert à la fois sur mais et aux prairies.Après six ans d'expérience, les avantages de l'irrigation sont les suivants : passage d'un chargement à l'hectare de 2,5 U.G.B. avant l'irrigation à 3,2 U.G.B. en 1976, sans affecter la productivité par vache ; meilleure régularité dans les revenus de l'exploitation.Pour tirer profit de l'irrigation des prairies, plusieurs facteurs sont à prendre en considération : la variété de l'herbe (la fétuque élevée est l'espèce la plus intéressante), une bonne fertilisation, des conditions atmosphériques normales, un démarrage de l'arrosage assez précoce dans la saison. 

Mots-clés : | |
Testimony of a farmer irrigating his pastures in south-west of France

It has been found necessary to have irrigation facilities on this 70 hectares farm (50 hectares maize and 20 hectares grassland) because the soils are very light with a weak water retention power and also in order to improve the paying off of the machines, which are used both for the maize crops and for the herbage grasses.Six years of experience have shown the advantages of irrigation to be the following : improvement of the stocking-rate from 2,5 Cattle Units per hectare before irrigation to 3,2 Cattle Units in 1976, with unchanged productivity per cow, and a greater regularity in farm income.The most profitable use of irrigation requires that severalfactors are be taken into account : the kind of grass (Tall Fescue is the most interesting species), a good fertilization, normal atmospheric conditions, an early start of watering in the season. 

Télécharger l'article

PDF - 167,36 ko