Numéro #70

15 juin 1977

Irrigation et production fourragère

Matériels d'irrigation envisagés dans la perspective de l'arrosage des cultures fourragères et de la prairie

auteur :

L'arrosage des prames et des cultures fourragères peut être réalisé par divers procédés, le plus simple étant la submersion et les plus complexes les machines d'arrosage mécanisées. Il parait souhaitable, dans le dernier cas, de rechercher des solutions plus avantageuses, solutions adoptées dans certains pays étrangers (U.S.A., et pays de l'Est) qui utilisent un matériel relativement économique. Dans des exploitations à vocation mixte, du matériel d'arrosage prévu pour d'autres cultures peut très bien être utilisé sur des cultures fourragères.L'auteur passe en revue les principaux systèmes d'arrosage utilisables et commente les investissements par hectare (pompage, réseau enterré ou de surface, les appareils d'arrosage et le génie civil) et le prix de revient annuel pour les principaux types d'appareils (amortissement technique, intérêt moyen, entretien, main-d'œuvre et éventuellement achat de l'eau). Les calculs ont été réalisés sur des propriétés-types de superficies variées (de 20 à plus de 500 ha). 

Mots-clés : | |
Irrigation machines in the perspective of use on forage crops and grasslands

There are several methods of irrigating grasslands and forage crops, the more straight forward being flooding ad the most complex the mechanized watering systems. It seems desirable in the latter case to look for more advantageous solutions, which have been adopted in certain foreign countries (U.S.A., Eastern Europe) and which make use of rather cheep machines. In mixed farms, irrigation facilities used for other crops can also be used for forage crops.The author reviews the main watering systems and comments on the investments per hectare (pumping, underground surface pipes, watering apparatus, engineering) and the annual cost of the main types of installations (technical amortization, mean rate of interest, upkeep, labour, in some cases purchase of water). The calculations have been done on farms of varied size (from 20 to over 500 hectares). 

Télécharger l'article

PDF - 227,30 ko