Numéro #0

22 novembre 1986

L'animal au pâturage dans les friches et les landes

Mise en valeur pastorale à la S.I.C.A. de Garnier - Estive et Développement Rural dans le Forez

auteur : | co-auteur :

Après une période d'abandon, ces prairies d'estive (1 300 et 1 600 m d'altitude) du Forez (Loire) ont été progressivement remises en valeur: réalisa­tion de parcs et de parcelles en commençant par les zones les plus fertiles, bro­yage mécanique de la bruyère, conduite rationnelle des troupeaux (bovins et sur­tout ovins) : pâturage d'une parcelle de lande le jour (3,5 brebis/ha) et mise en parc la nuit (6,5 brebis/ha) ; 2 parcelles de lande d'altitudes différentes sont pâturées successivement par chaque troupeau.
Les troupeaux proviennent de zones de montagne et de piémont plus sensi­bles à la sécheresse estivale. 55 % des ovins estivés appartiennent à des non-a­griculteurs ou à des agriculteurs à temps partiel qui trouvent ainsi une res­source complémentaire leur permettant de vivre dans la région. 

Mots-clés : | | | | | |
Land reclamation for pasture use at Garnier. Summer grazings and rural development in Forez

After a period of neglect, Summer grazings in the Forez region (departement of Loire), situated at altitudes from 1 300 to 1 600 m, have been progressively reclaimed, beginning with the more fertile ones, by the creation of paddocks and grazing plots, mechanical crushing of the heather, and the rational management of the live-stock (cattle and above all sheep) : grazing of a heath plot by day (3.5 ewes/hectare) and resting on a paddock by night (6.5 ewes/ha) ; two heath plots situated at different altitudes are grazed in succession by each lot of animals.
The stock originates from lands situated on the tops or slopes of mountains where Summer drought is more pronounced. Fifty-five per cent of the sheep reared on Summer grazings belong to non-farmers or to part-time farmers who thus earn a complementary income enabling them to remain on the land. 

Télécharger l'article

PDF - 220,61 ko