Numéro #235

31 octobre 2018

L'intégration cultures-élevage, un levier pour la transition agroécologique

Des systèmes innovants et multi-performants fondés sur l’intégration culture-élevage

auteur : | co-auteurs :

Localement, de nombreuses initiatives existent pour resserrer le lien entre cultures et élevage ; l'objectif est généralement d'accroître l’autonomie des systèmes et d'améliorer les performances économiques. Les 5 systèmes de polyculture-élevage décrits ont accru le couplage des ateliers culture et élevage, en valorisant les échanges respectifs entre ces 2 ateliers, dans leur exploitation ou à une échelle plus large. Les leviers d’intégration culture-élevage sont de différentes natures. La présence de l’élevage permet des économies d’intrants (fertilisation des cultures par restitution des effluents et/ou introduction de légumineuses dans la rotation). Les cultures et ressources fourragères sont souvent diversifiées (rotations plus longues intégrant des légumineuses, des mélanges fourragers ; valorisation de couverts intermédiaires et de sous-produits des grandes cultures…). Cette diversité présente des avantages (pour la biodiversité mais aussi pour élargir les circuits de commercialisation). Les éleveurs ont su tirer parti de cette complexité accrue pour mieux répartir la charge de travail.

CHOISIS J.-P., MISCHLER P. & RAMONTEU S., 2018. Des systèmes innovants et multi-performants fondés sur l’intégration culture-élevage. Fourrages n°235. 187-193.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | | |
Innovative and multiperformance systems rooted in synergies between crop and livestock farming

At the local scale, numerous initiatives exist for promoting synergies between crop and livestock farming, which can achieve greater consistency among mixed crop-livestock systems. Here, five farmers provide accounts of the different tools they used to pursue this goal on their farms or at larger scales. Incorporating livestock farming reduces the money spent on inputs (e.g., crops can be fertilised via manure and/or legumes). Crop and forage diversification is common (e.g., longer rotations that include legumes and/or mixed forage; utilisation of intermediate crops and the byproducts of cash crops). Such diversity is beneficial because it adds to biodiversity and expands marketing channels. Livestock farmers have been able to take advantage of the increasingly complex situation to achieve a better distribution of their workloads.  

Prix 10€