Numéro #208

15 décembre 2011

La biodiversité des prairies : contexte, approches et politiques publiques

Expliquer la végétation des prairies et des champs cultivés : l'importance de la dynamique des pratiques agricoles et de la mosaïque paysagère

auteur : | co-auteurs :

La diversité végétale des prairies et des parcelles cultivées est déterminée à la fois par les pratiques agricoles et les caractéristiques de la mosaïque paysagère. En caractérisant la dynamique des pratiques agricoles et du paysage sur une durée de 9 ans, sous forme de trajectoires de parcelles, cette étude permet d'évaluer l'influence respective des différentes variables. La diversité floristique est ici caractérisée par une double approche taxonomique et fonctionnelle, dans les conditions d'un territoire de polyculture élevage lorrain. Cette approche souligne que la prise en compte des pratiques de l'année précédente semble avoir un effet plus déterminant qu'une prise en compte à long terme mais que, en revanche, il est nécessaire de considérer la trajectoire des parcelles selon le paysage sur le long terme et de caractériser la végétation par une approche fonctionnelle. Ce travail devrait permettre d'améliorer les modèles prévisionnels de la dynamique de la végétation en intégrant plus de facteurs influents et d'améliorer la compréhension des processus écologiques impliqués. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Explaining grassland and cultivated land vegetation : relevance of the dynamics of agricultural practices and landscape mosaic

The diversity of grassland and cultivated land vegetation is determined by both agricultural practices and landscape mosaic characteristics. This study, based on a characterization of agricultural practices and surrounding landscape dynamics over a period of 9 years in the form of 'parcel trajectories', evaluates their respective impact in the case of a mixed crop-livestock experimental farm in Lorraine. Floristic diversity is characterized based on a dual taxonomic and functional approach. This study shows that taking into consideration practices over the previous year seems to be more effective than a long-term approach. However, it is essential in this case to consider parcel trajectories with regard to surrounding landscape over the long-term and to characterize vegetation based on a functional approach. This work should help improve forecasting models for vegetation dynamics. 

Télécharger l'article

PDF - 712,05 ko