Numéro #224

21 janvier 2016

La fertilité des sols dans les systèmes fourragers (2e partie)

Raisonnement de la fertilisation azotée du maïs fourrage : un levier pour améliorer sa production et sa qualité

auteur : | co-auteur :

Le raisonnement de la fertilisation azotée du maïs est indispensable pour optimiser sa production en fourrage tout en limitant les risques de lixiviation de nitrate. Cette synthèse pluriannuelle d'essais confirme l'importance de l'effet de la fertilisation azotée sur la production et la teneur en MAT du maïs fourrage. Les teneurs en MAT sont en moyenne plus faibles qu'il y a une vingtaine d'années, en lien avec l'évolution variétale. Le mode de calcul des besoins a priori en azote est présenté. Le fractionnement de la dose d'azote cherchera à répondre au mieux à la cinétique d'absorption de l'azote par le maïs en prenant en compte la minéralisation de la matière organique du sol, qui est importante en fin de cycle. Les besoins en azote sont maximaux entre les stades 8 et 12 feuilles.

SOENEN B. & BOUTHIER A., 2015. Raisonnement de la fertilisation azotée du maïs fourrage : un levier pour améliorer sa production et sa qualité. Fourrages n°224, p. 253-256.

Mots-clés : | | | | | |
Forage maize production and quality can be improved by a more reasoned approach to nitrogen fertilisation

Integrated nitrogen fertilisation is crucial for optimising forage maize production while simultaneously limiting the risks of nitrate leaching. This study summarises the results of a large number of experimental trials carried out over almost two decades. Its findings confirm that nitrogen fertilisation has a major effect on forage maize production and crude protein (CP) levels. Forage maize has lower mean CP values than it did 20 years ago, a trend that is linked to a change in the varieties bred. A method for estimating the plant's nitrogen needs is described. Splitting the dose of nitrogen fertiliser to be applied allows farmers to efficiently match the crop's nitrogen absorption kinetics, which is important at the end of its growth cycle. The need for nitrogen is greatest between the 8-leaf and 12-leaf stages.

Télécharger l'article

PDF - 361,23 ko