Numéro #90

15 juin 1982

La luzerne et le trèfle violet : sources de protéines pour les ruminants

Rôle du trèfle violet dans la production fourragère belge, évolution et perspectives

auteur :

La culture de trèfle violet, jadis florissante en Belgique (Flandres et Brabant), a quasiment disparu aujourd'hui.Une évolution globale des techniques et des systèmes de culture semble être responsable de cette spectaculaire régression: disparition des cultures de « plante-abri» (lin, avoine), mise en pâture du bétail mais aussi apparition de l'azote minéral, du sclérotinia et de matériels de fanage inadapté au trèfle.De nombreux travaux de sélection ont toutefois été maintenus pour cette culture à la Station de Merelbecke, essentiellement en raison de critères économiques favorables. Les superficies en trèfle semblent d'ailleurs augmenter ces toutes dernières années. 

Mots-clés : | | | | | | | |
Place of red clover in the belgian forage production. Evolution and prospects

Red Clover, which used to be a flourishing crop in Belgium (Flanders and Brabant) has almost disappeared nowadays.The overall evolution of agricultural techniques and cropping systems seems to be responsible for this spectacular regress: disappearance of "nurse-crops" (flax, oats) , turning out to grass of Iivestock, but also appearance of nitrogen fertilizers, sclerotinia disease, and hay-making devices unsuited to clover.A considerable amount of breeding work is however maintained at the Research Station in Merelbeke, mainly because of favourable economic factors. The acreage devoted to clover seems to be increasing again these very last years. 

Télécharger l'article

PDF - 356,29 ko