Numéro #59

15 septembre 1974

La prairie permanente (2e partie)

L'évolution de la prairie permanente dans le système fourrager de Saône et Loire pour la production de viande bovine

auteur :

La place de la prame permanente dans le système fourrager charollais est en constante évolution. Dans l'analyse du rôle qu'a joué la prairie permanente, l'auteur distingue trois périodes. Avant la révolution fourragère on pouvait distinguer deux zones produisant du charollais : la zone nord, productrice de céréales et d'animaux maigres, et la zone sud, axée sur l'engraissement à l'herbe de ces animaux. La révolution fourragère dans le département, vers les années 50, a mis l'accent sur la fertilisation des prairies, le pâturage tournant, la prairie temporaire. En fait, seule la zone nord a été concernée par ces nouvelles techniques, qui ont permis un accroissement sensible de la production de matière sèche, mais n'ont pas été accompagnées d'une modification du système de conduite des productions animales. Enfin, depuis 1965, la présence du mais ensilage a modifié profondément les types d'animaux produits sur les exploitations d'élevage, élément important que la révolution fourragère n'avait pu réussir à obtenir.
Les zones productrices de maigre s'orientent vers la finition à l'auge des produits de leur troupeau souche ; la prairie permanente reste le support de l'alimentation des bovins, vaches et élèves pendant l'été. Son degré d'intensification est directement fonction du chargement pratiqué par l'éleveur. La zone sud change plus lentement, vraisemblablement en raison de la supériorité qualitative naturelle de ses permanentes ; des difficultés d'approvisionnement en maigre favorisent le développement du troupeau de vaches allaitantes et l'on peut penser que le processus d'évolution de la zone nord est, dans ce secteur, enclenché. 

Mots-clés : | | | |
Evolution of the permanent grassland in the forage production system for beef in Saone-et-Loire

The place of permanent grassland in the forage production system of the Charollais region is in constant evolution. The author distinguishes between periods in her analysis of the part played by permanent pastures. Before the «Forage Revolution», there were two different zones producing Charollais beef : a Northern zone producing cereals and lean animals, and a Southern zone, where these animals were fattened on grass. In the fifties the « Forage Revolution » gave on an emphasis on grassland fertilization, rotational grazing, and leys. Actually only the Northern zone adopted these new methods, which brought about a noteworthy increase of the dry matter production, but with no parallel evolution of the animal production system. Lastly, since 1965, there has been a deep change in the types of animals produced on stock-rearing farms, because of the introduction of maize silage, on important point not obtained by the forage revolution.
In the zones producing lean animals, there is now a tendency towards the fattening of the own stocks in the monger; permanent postures support cows and young cattle in the Summer. The degree of their intensification depends on the stocking rates practised by the formers. The change is slower in the southern zone, probably because of the superior natural quality of the permanent postures there ; the difficulties of lean animal supplies favour the development of herds of suckling cows. One may believe that the evolutionary process of the Northern zone has begun there too. 

Télécharger l'article

PDF - 533,40 ko