Numéro #188

28 décembre 2006

La Révolution fourragère, 50 ans après. Contribution à l’histoire des idées

La Révolution fourragère, 50 ans après. La Révolution fourragère et les éleveurs

auteur : | co-auteur :

La Révolution fourragère a constitué un progrès notable, très bien accueilli par les éleveurs laitiers de certaines zones, qui leur a permis un développement rapide de la production laitière et une transformation profonde et bénéfique de l'ensemble du système d'exploitation. Ce fut pour les éleveurs et les régions concernés un bon outil de développement, résultant d'une bonne efficacité de la Recherche-Développement. Elle a malheureusement délaissé trop longtemps l'amélioration de la prairie permanente sur l'essentiel du territoire herbager et les éleveurs conservant ces prairies ont souvent été dénigrés et considérés comme retardataires.
Ces progrès ont rapidement buté sur des problèmes de mécanisation et de complexité de la récolte par ensilage et de la gestion du système, notamment par le manque de souplesse de certaines variétés fourragères au pâturage. L'essor du maïs fourrage et de son ensilage (l'ensileuse automotrice à coupe fine) a permis d'apporter des réponses techniques à certaines de ces difficultés. C'est à nouveau les progrès de la mécanisation (presses à balles rondes pour le foin et enrubannage des balles pour l'ensilage mi-fané) qui ont permis des progrès décisifs dans les zones qu'avait délaissées la Révolution fourragère initiale et qui ont pu ainsi en profiter quelques décennies plus tard, en utilisant sur divers types de prairies les techniques mises au point quarante ans plus tôt, tout en en limitant les excès.
Dans le contexte actuel de reconnaissance de la multifonctionnalité des prairies et de leur contribution au Développement durable, bien des acquis techniques et systémiques de la Révolution fourragère peuvent trouver place dans la diversité des systèmes d'exploitation d'aujourd'hui.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
The Forage Revolution, 50 years later. The Forage Revolution and the farmers

The Forage Revolution did not find its way into all regions and into all production systems at the same rate. This point is of interest, as are the technical obstacles which were removed one after another. The Forage Revolution was a noteworthy progress for the dairy farmers in the lowlands, thanks to an efficient linkage between research and development. Difficulties in harvesting the herbage produced and in grazing management did however constitute obstacles. Progress in agricultural machinery, favoured by the extension of forage maize and its silage making (self-loading fine choppers), made possible a profitable use of the increased forage production. Unfortunately, the improvement of permanent pastures on most of the grassland area was left aside for too long a time. Some decades later, new progress made in mechanization (round bales and haylage wrapping) gave upland dairy farmers and suckler system farmers the possibility of benefiting from the initial Forage Revolution, but without its excesses. In the present context (multi-functionality of the pastures and sustainable development), many benefits from the Forage Revolution, both technical and systemic, may find their application in the diversity of farming systems existing to-day.

Télécharger l'article

PDF - 65,64 ko