Numéro #148

15 décembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (2e partie)

Comparaison de variétés de ray-grass anglais en conditions réelles de pâturage

auteur : | co-auteur :

Depuis de nombreuses années, le Centre de Recherches sur l'Elevage et les Productions fourragères en Haute Belgique conduit des essais comparatifs en vue de repérer les variétés de ray-grass anglais les mieux adaptées au pâturage. Dans ces essais, de caractère non officiel, des critères tels que la vigueur, l'aptitude à la compétition, la persistance, l'appétence, la résistance à l'hiver et aux maladies sont pris en considération. Les résultats obtenus en conditions réelles de pâturage dans les derniers essais (19988-1993) sont présentés sommairement à titre d'illustration. Ils montrent des différences importantes de comportement selon les variétés et militent en faveur de la prise en compte de tels paramètres dans les tests officiels en vue de l'inscription des variétés sur les listes nationales.

Mots-clés : | | | | | | | |
Comparison of ryegrass cultivars in grazing conditions

To sow the right cultivar of perennial ryegrass when establishing a long-duration pasture for grazing is of particular importance, since its persistency will largely depend on this choice. The cultivar should not only be adapted to the local pedo-climatic conditions, but also and above all to the actual grazing conditions that will be met in practice. For a number of years the “Centre de Recherches sur l’Elevage et les Productions fourragères en Haute Belgique” (Animal and Forage Research Centre of Upper Belgium) has been carrying out comparative trials to find the perennial ryegrass cultivars best adapted to grazing. In these trials, which are not official, the characters taken into consideration include vigour, competitiveness, persistency, palatability, resistance to winter and to diseases. The results of the latest trials (1998-1993), made under actual grazing conditions, are summarized here as an example. They shed light on important differences in behaviour between cultivars and tell in favour of taking into account theses characters in the official tests for registration on the national lists. Late-heading cultivars seem to be more appropriate for grazing, and the tetraploids, with a better voluntary intake, are at least as persistent as the diploids.

Télécharger l'article

PDF - 1,34 Mo