Numéro #148

15 décembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (2e partie)

Caractérisation d'écotypes de pâturin des prés selon le site de prélèvement

auteur : | co-auteurs :

Un prélèvement végétatif de 640 génotypes de pâturin des prés spontanés a été effectué en des sites très divers (altitude, type et intensité d'exploitation) du canton de Vaud (Suisse). La variabilité génétique disponible dans les populations spontanées est très large et il est possible de trouver du matériel de bonne valeur agronomique en tout lieu. Les chances de découvrir des génotypes performants sont toutefois meilleurs en altitude moyenne (450 à 650 m), en terrain frais et dans les sites où le pâturin croît en peuplement important. Les pâturins prélevés dans ces lieux conservent en plaine leur agressivité végétative et on tune bonne valeur fourragère, mais ils doivent être sélectionnés pour la production de semences, production d'autant plus faible que le génotype est tardif.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Characterization of meadow grass ecotypes according to collection sites

The improvement of meadow grass (Poa pratensis) by breeding should conciliate a good agricultural value and a satisfactory seed productivity. The collection of ecotypes in natural grassland remains an efficient and much-used method for the improvement of the species, but the collection sites must be chosen according to the desired traits of the plant material. A total of 640 vegetative genotypes of voluntary meadow grass plants were sampled in very diverse locations (altitude, type and intensity of management) in the Swiss canton of Vaud. The observation of populations and clones shows that there exists a very large genetic variation among voluntary plants and that it is possible to find plants of good agricultural value everywhere. Highly performing ecotypes are however more likely to be found at medium altitudes (450 to 650 m), on not too dry soils, and where meadow grass grows abundantly. Meadow grass plants from these sites conserve their vegetative aggressiveness in the lowlands and their forage value is good, but their seed-bearing capacity should be improved by breeding ; the seed productivity is indeed all the smaller as the genotype is later heading.

Télécharger l'article

PDF - 1,95 Mo