Numéro #148

15 décembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (2e partie)

Utilisation du pâturin des prés (Poa pratensis L.) pour la création de prairies de longue durée

auteur : | co-auteur :

L'utilisation du pâturin des prés dans les mélanges fourragers suisses vise à former un gazon dense et persistant. Son développement initial est lent et il se fait facilement étouffer par d'autres espèces, en particulier le dactyle. Il ne convient pas non plus pour des associations avec le trèfle violet ou la luzerne. Des utilisations fréquentes et des apports réguliers d'azote lui sont favorables. Dès la deuxième année d'exploitation, il peut être plus productif que le ray-grass anglais, mais sa valeur alimentaire reste inférieure. Les tests variétaux conduits en culture pure et en association avec du trèfle blanc ont permis de choisir les cultivars les mieux adaptés aux objectifs fourragers : productivité, résistance aux rouilles, force de concurrence, persistance et valeur alimentaire.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Utilization of meadow grass (Poa pratensis L.) for the establishment of long-duration pastures

Utilization of meadow grass (Poa pratensis L.) for the establishment of long-duration pastures
Meadow grass is one of the constituents of the Swiss seed mixtures for pastures of long duration (over 3 years). The persistency of this species is well appreciated, as well as the density and persistency of its swards. Its initial growth is slow, and it is easily choked by other species, particularly by cocksfoot. Neither is ti suited to mixtures that include red clover or Lucerne. It reacts favourably to frequent and regular dressings of nitrogen. From the second harvest year onwards, it may yield more than perennial ryegrass, although its feeding value is inferior. Comparative trials carried out in pure swards or in mixtures with white clover have shown which cultivars are best suited to forage use, i.e. by their productivity, their resistance to rusts, their competitiveness, their persistency and their feeding value.

Télécharger l'article

PDF - 1,87 Mo