Numéro #83

15 septembre 1980

Le retournement des prairies permanentes

Justification du maintien ou du retournement d'une prairie permanente : intérêts relatifs d'une prairie permanente et d'une prairie temporaire - Aspects techniques

auteur :

A la lumière des connaissances amassées sur les divers types de productions fourragères depuis une vingtaine d'années, des éléments de réflexion peuvent être apportés aujourd'hui pour poser en termes plus précis la question du retournement des prairies permanentes.
Les prairies permanentes sont de nature variées selon leur contexte pédo-climatique. Leur extension, ainsi que leur localisation, sont sujettes à des fluctuations au cours de l'histoire (différents exemples sont cités). Il y a donc bien des prairies permanentes, la première distinction à faire étant la possibilité ou non de les retourner.
Les prairies permanentes, présentes dans des proportions variables dans de nombreuses exploitations d'élevage, font partie intégrante du système fourrager. Leur amélioration en place ou leur retournement doit être étudié dans la perspective d'un système fourrager optimal pour le complexe pédo-climatique donné et la spéculation animale choisie.

Quels résultats espérer de l'amélioration de la production des prairies permanentes par les techniques de conduite du troupeau ? Les recherches effectuées à ce sujet poussent à conclure qu'après une période de transition, le résultat varie avec le type de la prairie et son micro-milieu. L'auteur souligne, par ailleurs, les démarches à faire avant de prendre une décision pour améliorer une prairie : par amélioration progressive, par remplacement de la flore, partiel ou total (retournement).
De façon générale, lorsque les conditions sont favorables aux prairies permanentes, les productions globales des prairies permanentes et des prairies temporaires sont comparables, mais interviennent également des facteurs qualitatifs tels que : la précocité, la répartition de la production dans l'année, qui, grâce à la sélection de variétés de graminées et légumineuses prairiales, assurent une complémenta-rité certaine entre les différents types de prairies au sein du système fourrager.

Justification for the maintenance or the ploughing up of a permanent pasture : relative interest of a permanent pasture and of a ley. Technical aspects

The knowledge accumulated for a score of years on the various types of forage productions gives us the possibility of stating with greater precision the problem of the ploughing up of permanent pastures.
Permanent grasslands are of different kinds, according to their pedo-climatic environment. Their extension, as well as their localization, has varied through history (various examples are given). There are thus many different types of permanent pastures to be considered, the first distinction being as to whether ploughing them up is possible or not.
Permanent pastures, present in variable proportions in many stock-rearing farms, are an integral part of the forage system. Their improvement in situ or their replacement should be studied with the aim of optimizing the system of forage production for the given pedo-climatic environment and for the chosen animal production.
What results can be expected from an improvement of permanent pastures by the techniques of herd management ? Investigations made on this subject lead to the conclusion that after a transitory period the result varies with the type of pasture and its micro-environment. The author emphasizes on the other hand the steps to be taken before any decision is made for the improvement of the pasture : by gradual improvement, by replacement of the sward, be it partial or total (ploughing up).
Generally speaking, when the conditions are favourable to the permanent pastures, the total yields of permanent pastures and of leys are comparable, but a number of qualitative factors come into play, such as : earliness, distribution of the production over the year, which, within the forage production system and thanks to the plant breeding of grass and legume varieties, makes the various types of pastures complementary to each other.

Télécharger l'article

PDF - 612,61 ko