Numéro #38

15 juin 1969

Les potentialités des cultures fourragères : herbe pérenne et plantes de courte durée (1ère partie)

Quelques données concernant la nutrition minérale des plantes fourragères

auteur :

Après un rappel des processus intervenant dans la nutrition minérale des plantes (mass-f1ow et diffusion) et avoir souligné l'importance de la nutrition minérale sur l'utilisation de l'énergie solaire par l'herbe, l'auteur étudie les facteurs d'ordre nutritif intervenant dans le processus de nutrition des plantes fourragères.Les espèces et variétés présentent des différences dans la faculté d'assimiler l'azote nitrique (équipement enzymatique génétiquement différent).L'augmentation de la fumure potassique entraîne une meilleure assimilation de l'azote nitrique.Une très forte fertilisation nitrique entraîne :- un effet dépressif dû à l'action limitée de la nitrate-réductase d'une part et d'autre part à l'arrêt de la photosynthèse lorsque la concentration en azote devient trop élevée dans les feuilles (il faut beaucoup d'eau pour valoriser une forte fumure azotée) ;- une accumulation d'azote sous diverses formes dans les parties aériennes des plantes au détriment de la concentration en glucides solubles ;- un accroissement de la teneur en K+ ;Par rapport à la fertilisation nitrique, une fertilisation ammoniaco-nitrique entraîne :- une métabolisation plus rapide de l'azote ;- une augmentation de la teneur en glucides ;- une repousse plus active ;- une diminution du rapport racines/plante entière.L'azote nitrique est mieux métabolisé si l'apport se fait quinze jours après la coupe, lorsque la plante a un appareil photosynthétique plus développé.L'herbe présente sur les cultures annuelles les avantages suivants :- absorption rapide de l'azote minéral du sol ;- absorption et métabolisation de l'azote possible en hiver ;- utilisation de l'énergie solaire estivale ;- rendement plus important en M.S. et protéines. 

Mots-clés : | | | | |
Mineral nutrition of forage plants

The author recapitulates the processes of the mineral nutrition of plants (mass-f1ow and diffusion) and emphasizes its influence on the utilization by grass of solar energy, and then proceeds to the study of the nutritional factors playing into the processes of absorption of minerals by forage plants.There are differences between species and varieties in the ability to assimilate NO.-nitrogen ; they are due to differing genetical enzymatic equipments.An increased potash manuring leads to a better assimilation of NO3-nitrogen. A very heavy nitrate dressing leads to :- a depressive effect due to the limited action of nitrate-reductase and also to the cessation of photosynthesis when the nitrogen content of the leaves is too high (there must be a lot of water if a copious N dressing is to be fully utilized) ;- an accumulation of nitrogen in diverse forms in the plant tops, at the expense of the soluble carbohydrates ;- an increase in K+ content ;- a decrease of the roots/whole plants ratio.Compared to nitrate manuring, application of ammonium nitrate brings about :- a faster metabolization of N ;- an increase in the carbohydrate content ;- a more active re-growth ;- a decrease of the roots/whole plants ratio.NO3-nitrogen is better metabolized if the dressing is given a fortnight after the cut, when the plant's photosynthetic apparatus is more developed.Grass has over annual crops the following advantages :- a quicker absorption of soil mineral nitrogen ;- an ability to absorb and to metabolize nitrogen in Winter ;- utilization of solar energy in Summer ;- a greater D.M. and protein yield. 

Télécharger l'article

PDF - 458,48 ko