Numéro #143

15 septembre 1995

Les systèmes fourragers de l'Europe laitière : des évolutions et une diversité enrichissantes (1ère partie)

La maîtrise des coûts de production grâce au pâturage en Irlande : quels enseignements pour la Bretagne ?

auteur : | co-auteurs :

La Bretagne et l'Irlande sont deux bassins de production laitière disposant d'un quota identique (environ 50 millions d'hectolitres). Toutes deux situées en zone climatique océanique, elles présentent cependant des différences climatiques : la pousse de l'herbe est plus régulière au cours de l'année en Irlande alors qu'elle est nulle en été dans certaines zones en Bretagne, où le maïs peut par contre être cultivé dans toutes les exploitations. Face aux nouvelles contraintes économiques, les exploitations irlandaises ont pour atout de produire du lait essentiellement à base d'herbe pâturée ; certaines obtiennent ainsi des coûts de production très faibles. Mais ce choix entraîne une collecte très saisonnière d'un lait à teneur en matière utile modeste, destiné à une transformation apportant peu de valeur ajoutée. Cette démarche de maîtrise des coûts de production intéresse la Bretagne qui a mis en place un dispositif de recherches de références en stations expérimentales et en exploitations autour de ce thème. Mais la filière bretonne reste attachée à la production d'un lait de bonne qualité, riche en matière utile, toute l'année ; la conciliation de ces différents objectifs pourrait se traduire par la recherche de la valorisation maximale du pâturage lorsque ceci est possible, et par la réalisation de stocks fourragers (pour l'hiver, et l'été en zone sèche) plutôt à base d'ensilage de maïs.

Mots-clés : | | | | | | |
Production costs in Ireland get under control thanks to grazing : is there a lesson for Brittany ?

Brittany and Ireland are two dairying regions with identical milk quotas (about 50 M hl). Both are under the climatic influence of the ocean, but there are nevertheless differences : grass grows more regularly in Ireland throughout the year, while in certain regions in Brittany it does not grow in summer, but maize can be grown there on all farms. Faced with the new economic constraints, Irish farmers can produce milk mainly on grazed grass : as a consequence, the production costs are very low on certain farms. But this entails that the collection of milk varies much according to seasons ; moreover, the composition of the milk is poor, giving only little added value to the converted product. This approach to the control of production costs is of interest for Brittany, where references have been set up in a network of experimental stations and farms to study this problem. However Breton dairying is intent on producing high quality milk, with a rich composition, all year long ; these goals might be conciliated by trying to make the best use of grazing whenever possible, and by storing fodder (for the winter, and the drier regions for the summer), preferably based on maize silage.

Télécharger l'article

PDF - 973,49 ko